Dernières vidéos



Dernières vidéos

lundi 23 juin 2008

Notes de production du clip live de l'engrenage

Après avoir mis en ligne mon document de préparation de la captation du concert de sam et Thierry Blanchard à l'Étage le 23 septembre 2007, à partir de laquelle j'ai réalisé deux clips live (l'engrenage et L'éponge), voici quelques notes de production sur le clip live de l'engrenage.

Mon contact avec Faouzi Messadi, qui gère la musique à l'Étage, date de mai 2007. Je filmais et photographiais un concert de Tania de Montaigne. Juste avant, j'avais interviewé sam pour RendezVousCreation à propos de l'enregistrement de son deuxième album solo. Appréciant beaucoup l'ambiance de l'Étage, j'ai transmis à Faouzi une maquette de cet album en vue de l'organisation d'un concert. L'affaire fut entendue, avec Thierry Blanchard en deuxième partie, et ce fut le début d'une série de quatre dates. Lors de la première, j'avais fait quelques photos (sam, Thierry) et deux clips live basés sur deux caméras (sam, Thierry). À propos de la deuxième date, sam m'avait annoncé la participation de Valentine Duteil pour l'accompagner au violoncelle sur quelques titres. Alors, j'ai convié Jean-François Jacob d'iProdWeb, ses caméras et Nicolas Vivier (actuellement étudiant à l'Université de Technologie de Compiègne où je donne des cours). Cinq caméras, trois cadreurs en me comptant... Beaucoup de possibilités ;-)

Concernant le son, j'enregistrais à cette époque sur mon ordinateur portable avec une interface RME Fireface 400, qui brille par sa qualité et sa compacité. Quatre pistes en tout : la stéréo envoyée par Faouzi depuis la console et deux micros dans la salle. L'un deux, un Rode NTG-1, a récupéré des basses et l'autre, un Shure SM57, est allé chercher l'ambiance de la salle, notamment le public. Par la suite, j'ai mixé ces quatre pistes en ajoutant une petite couche de mastering, l'enjeu étant de trouver un équilibre entre le son précis de la console et le son très live de la salle.

Choisir le titre allant faire l'objet d'un clip live a été assez évident, principalement pour deux raisons... 1. J'avais déjà fait un clip live pour papy s'en va et une session acoustique pour la jetée (voir aussi Élodie avec Thierry Blanchard). 2. l'engrenage, chanson sur laquelle Valentine Duteil était présente, m'a vraiment transporté ce soir-là.

J'ai commencé le montage sans idée particulière, mais avec un problème à gérer. Malgré le soin particulier apporté à la cohérence des réglages des cinq caméras, les rendus étaient vraiment différents (couleur, contraste et luminosité). Il faut dire que plusieurs marques étaient représentées et que des camescopes pro cohabitaient avec d'autres modèles bien moins performants.

Plus le montage avançait, plus je sentais le rythme du voyage proposé par le morceau. Naturellement, je changeais en général de plan toutes les deux mesures. Alors, j'ai insisté sur ce point. Quand il n'y avait pas de changement après deux mesures, j'ai ajouté un court fondu au noir pour marquer le rythme. Et, quand il y avait un changement de plan pendant ces deux mesures, j'ai ajouté un court fondu enchaîné pour en limiter la présence.

Le rythme était là, mais le problème de rendu demeurait. Alors, j'ai voulu essayer l'idée d'un voyage coloré. L'ambiance de l'Étage est plutôt rouge. J'ai donc pensé au vert et au bleu. J'ai ajouté le noir et blanc pour faire la synthèse. Et j'ai testé sur le début du clip : deux mesures sans modification des couleurs (donc rouge), deux mesures en vert, deux mesures en bleu et deux mesures en noir et blanc. Cela m'a rappelé les émotions que j'avais ressenties pendant le concert, ce qui m'a permis de valider le concept. J'ai donc appliqué ce cycle coloré sur toute la durée du morceau.

L'approche de départ de ce montage était simple : être au service de la chanson. La première intention esthétique principale est venue simplement lors du montage : retranscrire le voyage, souligner le rythme. La seconde est venue pour répondre au problème de rendu, tout en renforçant la première : colorer le voyage. D'ailleurs, les courts fondus au noir sur les changements de couleur, donc l'une des combinaisons de ces deux intentions, m'ont particulièrement plu. Et donc, concernant le clip... J'espère qu'il vous plaît !

Aucun commentaire: