Dernières vidéos



Dernières vidéos

dimanche 16 mars 2008

Chronique de l'album Ce garçon de Travis Bürki

[J'ai initialement écrit cette chronique pour Le HibOO, le webzine sur la musique de Rod que vous connaissez sûrement déjà pour ses photos de concerts.]

« Il les accoste en chantant / Les tutoie quand ils sont vivants [...] Vous êtes vivants » (Ce garçon)

Le troisième album de Travis Bürki est sorti le 22 février, il comprend 12 titres en français, pèse 69 grammes et s'intitule Ce garçon. Avant tout, il faut que je vous dises que j'ai réalisé le clip du single (Ton potentiel). Alors par déontologie, je n'évoquerai pas ce morceau ;-) Mais j'ai très envie de vous présenter Travis et de vous inviter à ses concerts (tous les mardi à l'Archipel en ce moment). En attendant que l'on se croise et plus si affinité... Il y a ce disque. Et j'ai donc 11 titres pour vous parler du phénomène.

« Elle le sait et lui répond / L’amour, c’est pour les chansons » (Lausanne-Paris)

Ce garçon
est le troisième album de Travis Bürki. Il fait suite à Après les dancings (2002) et La luge (2004). Bien qu'assez discrets sur le plan médiatique, ces albums proposent deux morceaux sidérants, respectivement Après les dancings et Qui fus-je ? Mais c'est en avril 2007 que j'ai découvert Travis Bürki : une rencontre avant son concert au Zèbre de Belleville.

« Je suis venu pour te baiser / Pas pour déclamer des poèmes » (L'orgasme)

Travis Bürki sur scène, c'est avant tout une énergie, un personnage, une mise en scène et des imprévus. Le public sent bien qu'il ne s'agit pas d'un simple tour de chant et l'atmosphère devient rapidement celle d'un spectacle musical hors norme. Le personnage de Travis Bürki possède une immodestie délicieuse, touchante, fragile. Travis Bürki remet tout en jeu à chaque note. Ses interprétations rappellent les oscillations d'un funambule. Un funambule adroit puisque même les imprévus n'ont pas raison de son équilibre. De cette façon, le réglage de son siège peut donner lieu à un spectacle inédit.

« Écouter la même chanson, au même endroit, seul comme un con » (L'invisible)

Inévitablement, je me suis demandé comment un disque pourrait témoigner de cette richesse. La réponse a été évidente dès la première écoute : cet album est mis en scène ! La diversité des styles y est étonnante. De nombreux clins d'œil musicaux sont à découvrir. Donc : un nouveau décor pour chaque chanson. L'action du personnage de Travis Bürki est elle aussi très variée : il fait du vélo, il entre chez les gens, il aime, il vit dans un vagin... Le chant est posé, sûr et profond. On est ainsi transporté d'une rêverie à une autre.

« Traçant un chemin jusqu’à lui / Afin qu’enfin il se jette à l’eau » (La femme océan)

Ayant commencé avec des chiffres, je finis de la même manière... Derrière sa magnifique pochette rouge, ce disque cache à mon avis cinq titres d'exception, soit autant que mon album de référence pour ces dernières années. Nul doute que les amateurs de Travis Bürki reconnaîtront l'album de l'épanouissement. Ceux qui le découvrent auront peut-être un petit effort à réaliser avant de faire tourner cet album en boucle, par exemple passer un mardi soir à l'Archipel !

« Je connais l’univers / Le début et la fin » (Dans un vagin)

Liste des morceaux


1. Ce garçon
2. Ton potentiel
3. Les inquiets
4. Lausanne-Paris
5. L'orgasme
6. L'invisible
7. Les fleurs
8. Daphné
9. La femme océan
10. Ébloui
11. Feng-shui
12. Dans un vagin

Travis Bürki, Ce garçon — Universal Publishing/Anticraft

1 commentaire:

Nicolas Vivier a dit…

Surtout, si quelqu'un dans votre entourage vous propose d'écouter cet album, refusez ! Car il suffit que vous écoutiez les premiers titres... pour rendre inévitable l'achat de ce très bon disque !